Principales expositions

Cnidaires
2015, Galerie Deletaille, Bruxelles (B)

Ouverture d'atelier
2014, Atelier, Bruxelles (B)

Rêve d'olivier
2014, Écomusée de l'olivier, Volx (F)

Tensions/vibrations
2012, Médiatine, Bruxelles (B)

Apesanteurs
2010-11, Museu Brasileiro da Escultura, Sáo Paulo (Br)
Apesanteurs
2010, Fondation Folon, La Hulpe (B)

From the Beginning of Times to the Present
2009, Galerie Deletaille, Bruxelles (B)

Écritures
2009, Chapelle St-Ferréol, Viens (F)

[ CAPTURES ]
2008, Galerie Temporaire, Bruxelles (B)



Tensions/vibrations

Frissons, bruissements d'ailes, Carole Solvay investit superbement
la Médiatine, à Bruxelles.

Pénombre pour des colonnes de traits oscillants dans l'espace. Des cerceaux irréguliers projettent des arcs qui s'entremêlent sur les murs. L'espace s'ouvre. « Je les considère comme des colonnes de traits, explique l'artiste Carole Solvay qui investit tout l'espace de ses extraordinaires œuvres de plumes. Rachis, barbes, calames deviennent les signes d'une écriture inscrite dans le territoire de l'air, Pour cette nouvelle pièce, je me suis débarrassée de tout ce qui est voile. Cela accentue l'épure et la force du signe. »

Carole Solvay emploie des plumes de pigeon ou de paon, du fil de fer qu'elle métamorphose en irisations subtiles. « Les barbes de plumes de paon captent la lumière tout en laissant des lacune qui révèlent imperceptiblement le lien avec le fil de fer. Il faut s'y arrêter, prendre temps de la contemplation », insiste cette magicienne venue du tissage.

Suite à cette œuvre de Traits en équilibre qui annonce une nouvelle manière de travailler, le parcours enchaîne quelques travaux plus anciens où la plume dans son état premier, avec ses tensions particulières, rappelle la mémoire du vol, de l'usure : « Je joue avec toutes ces tensions, sinon le corps sculptural devient totalement anarchique. » Carole Solvay a ainsi placé une sorte de cerf-volant de plumes qu'elle intitule Squelette.

Derrière un pilier, tombe La pluie. Un peu plus loin, une Installation de nuages. Ces deux œuvres tout en légèreté diaphane et en ombres indispensables appartiennent à l'écriture de cette artiste à qui rien d'aérien ni de fragile n'échappe. Après avoir peuplé les charpentes de la Fondation Folon à La Hulpe, l'espace très complexe de La Médiatine lui lance un autre défi. Elle profite des recoins, des petits espaces ou des belles hauteurs sous plafond pour installer ses bouffées de souffle qu'on découvre presque par hasard. C'est le cas de Capture, une chrysalide prête à exploser sous un globe en verre. C'est la découverte dans une alcôve de Gazon (2012): des tiges de plumes de paon constituent un paravent d'où émergent de mystérieux frémissements et des densités différentes.

Face à La grande chrysalide qui tournoie suspendue à un fil de nylon, on est dans l'ambiance d'un cabinet de curiosités. Le matériau premier se fait oublier au profit du signe : animal ou végétal empli d'agressivité guerrière.

Coup de théâtre en point final d'une exposition qui met en scène le vide : Whispers frissonne en mouvements imperceptibles et aléatoires ondoyant sur un sol de pneus broyés. Quel contraste dans ce chemin empli de mystères où l'équilibre devient une rareté quand il s'agit de se poser dans l'air !

Texte extrait de l'article de Dominique Legrand, dans le supplément MAD du Soir du 121 septembre 2012.

 

 

Grande écriture
Grande écriture, 2009
Plumes, fil de cuivre
155 x 320 x 215 cm
Spiderwebs
Spiderwebs
(captures)
Plumes, voiles, globes de verre
210 x 190 x 250 cm
Whispers, <br/>Carole Solvay - Alain Chang
Whispers,
Carole Solvay - Alain Chang, 2010
Installation cinétique
Plumes, fil, mécatronique, granulés de caoutchouc
diam. 420cm
Irisations
Irisations, 2012
Plumes, fil de cuivre
Pluie
Pluie, 2009
Plumes, fil de fer
Traits en équilibre
Traits en équilibre, 2012
© Ph. Luc Schrobiltgen 2012
Gazon
Gazon, 2007-2009
Plumes, fil de cuivre